Navigate Up
Sign In

 

 Content Editor

 

Déclaration d’ouverture des Organisations de la Société Civile CRIC 11

​Déclaration d’ouverture des OSC CRIC 11

Bonn – Allemagne – 15 avril 2013-04-14


Madame la Présidente, Monsieur le Secrétaire Exécutif, Mesdames, et messieurs. 

Les organisations de la société civile présentes a cette onzième session du CRIC, sommes ravis d’y prendre part afin de  contribuer activement au débat sur l’analyse et l’évaluation des progrès réalisés dans la mise en œuvre de la dite Convention et son Plan-cadre décennal stratégique 2008-2018. 


Nous félicitons les pays Parties pour les efforts accomplis en termes de rapportage et des améliorations apportées concernant l’homogénéisation des rapports fournis, notamment grâce aux indicateurs mis en place. 


Néanmoins, nous déplorons qu’à plus de 19 ans d'existence de la CNULD, les résultats fournis à ce stade ne soient pas suffisants et ne permettent pas d'avoir un vue d'ensemble sur les acquis de la CNULD. 


Il est de notre point de vue primordial de préciser et de délimiter les champs d’intervention de la lutte contre la désertification en se fondant davantage sur les programmes d’action alignés afin de mieux mesurer l’investissement réalisé, et de fixer des objectifs chiffrés à atteindre. 


Ceci faciliterait  aussi la mise en place des liens avec les conventions environnementales et les multiples initiatives de lutte contre la désertification, qu’elles soient au niveau régional ou national. 


Nous insistons sur la dimension sociale de la CNULD et encourageons les différents pays Parties à prendre en compte la CNULD comme un instrument qui peut contribuer à la stabilité sociale, environnementale, économique et au développement en zones arides. Rappelons que dans ces zones plus de  deux milliards de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté


Il devient donc urgent de renforcer le partenariat afin de pallier le déficit d’articulation entre les politiques nationales et les actions sur le terrain. Il devient également urgent d’intégrer les PAN LCD dans le mécanisme de politique nationale de développement. 


Concernant l’implication des OSC dans la mise en œuvre de la CNULD,  nous faisons le constat que le nombre d’OSC s accréditées a considérablement diminué en passant de plus de 900 à moins de 200 depuis  le processus d’actualisation des OSC accréditées en mars 2011.


Sur le terrain, cependant les rapports nous renseignent sur l’objectif opérationnel 1 que   «   plus de 6500 OSC  sont impliqués dans des projets et programmes de lutte contre la désertification, la dégradation des terres et la sécheresse. » Ceci renforce notre conviction de la nécessité d’échange au niveau national, entre les points focaux nationaux et les réseaux des OSC,  mieux de l’appui accru des OSC par les Etats.


Au niveau international, seulement sept (7) OSC ont pu être pris en charge pour contribuer au  CST3 et au CRIC11 donc à la prise de décision. Afin qu’il y ait une meilleure participation et représentation de la société civile, nous demandons :

- aux pays Parties d’affecter un pourcentage du fonds spécial pour la prise en charge des OSC aux rencontres de l’UNCCD

- aux bailleurs et acteurs du développement de prévoir  la participation des OSC au processus de la CNULD, dans leurs programmes et projet.


Nous émettons aussi une forte réserve quand à  certaines décisions qui ont été mal évalué et qui finissent par nous diviser comme la dec5/cop10 pour laquelle nous proposons qu’elle fasse l’objet d’une révision lors de la COP11.


Enfin, nous avons été confus par le manque de prise en compte de la parole des OSC lors de la session de clôture du CST, les éléments de conclusions ayant été délivré avant que l’on ne donne la parole aux OSC. 


Afin que ceci ne se reproduise pas à nouveau cette semaine, la question des flux financier va être discuté en plénière avant la session de dialogue ouvert des OSC sur le même sujet, nous vous prions de bien revoir l’agenda afin que nous puissions contribuer effectivement à cette importante question.


Nous réagissons également avec indignation au retrait du Canada de la Convention de lutte contre la désertification.


Nous remercions et félicitons la Namibie d’avoir accepté d’abriter la COP 11.



Merci de votre attention


Quick access

  • Prais
  • UNDDD
  • World Day