Navigate Up
Sign In

 

 Summary Links

 
Follow us on:
  • rss
  • you tube
  • twitter
  • facebook

Press Release

23 February 2016
Bonn, Germany

Monique Barbut, secrétaire exécutive de la CNULCD, appelle à trouver des solutions à long terme et non de simples expédients pour lutter contre la sécheresse


​Bonn, Allemagne, 22/02/2016 - « Protégeons la planète. Restaurons les terres. Mobilisons-nous. Tel est », rappela Monique Barbut, secrétaire exécutive de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD), « le thème adopté cette année pour la Journée mondiale de lutte contre la désertification célébrée le 17 juin. J’en appelle à la solidarité de la communauté internationale avec les populations qui luttent contre les ravages de la sécheresse et des inondations. Trouvons des solutions à long terme au lieu de simples expédients pour remédier aux catastrophes qui détruisent les communautés ».

Les sécheresses et les inondations qui s’abattent sur les communautés de nombreuses parties du monde sont liées au phénomène El Niño, qui devrait affecter jusqu’à 60 millions de personnes d'ici au mois de juillet. Dans certaines régions, dont le nord-est du Brésil, la Somalie, l’Éthiopie, le Kenya et la Namibie, les effets d’El Niño viennent s'ajouter à des années de sécheresses sévères et récurrentes. Les ménages et les petits agriculteurs qui dépendent de la terre pour leur subsistance et leu nourriture  sont dans l’impossibilité de s’en remettre, en particulier lorsque les terres sont dégradées.

Qui plus est, cette situation n’a pas pour seul effet de dévaster les familles et de déstabiliser les communautés. Si l’on ne tente pas d’y remédier dans les meilleurs délais, elle peut devenir un facteur favorisant les migrations et se solder par de graves violations des droits de l'homme et des menaces à long terme pour la sécurité.

« Nous avons déjà vu cela au Darfour à la suite de quatre décennies de sécheresses et de désertification », poursuivit Monique Barbut, « et plus récemment en Syrie, après la longue sécheresse des années 2007-2010. Il est dramatique de voir s'effondrer une société, alors qu’il nous serait possible de réduire la vulnérabilité des communautés par des actions simples et peu dispendieuses consistant par exemple à restaurer les terres dégradées sur lesquelles elles vivent et à aider les pays à mettre en place de meilleurs systèmes d'alerte précoce en cas de sécheresse ainsi qu’à prévoir et gérer sécheresses et inondations. »

Madame Barbut faisait ces remarques en annonçant les plans prévus cette année pour la Journée mondiale de lutte contre la désertification, qui se célèbre le 17 juin.

« J’espère que cette année, » déclara-t-elle encore, « la Journée mondiale de lutte contre la désertification marquera un tournant pour tous les pays. Nous devons montrer, par des actions concrètes et par la coopération, que chaque pays aborde ou relève ces défis en amont afin d’anticiper ou de minimiser les impacts potentiels des catastrophes, et non pas seulement en aval et après que ces dernières se soient produites ».

L'Assemblée générale des Nations Unies a désigné la journée du 17 juin pour sensibiliser l'opinion publique aux efforts internationaux de lutte contre la désertification et les effets de la sécheresse.

Madame Barbut remercia le gouvernement et le peuple chinois pour avoir offert d'accueillir l’événement international organisé pour de célébrer cette journée, lequel se déroulera dans le Grand Hall du Peuple à Pékin.

« La Chine », remarqua-t-elle, « dispose d’une expérience considérable en matière de remise en état des terres dégradées et des déserts engendrés par l'homme. Ces connaissances peuvent et doivent profiter à des initiatives telles que la Grande muraille verte africaine, le reverdissement en Afrique du Sud et l’Initiative 20 X 20 en Amérique latine. Nous pouvons créer un monde meilleur, plus équitable et résilient au changement climatique.

J’appelle en outre les pays, le secteur privé, les fondations et les gens de bonne volonté à soutenir l’Afrique lorsque les pays se réuniront plus tard dans l'année pour élaborer des politiques et des plans concrets visant à anticiper, surveiller et gérer les sécheresses ».

La campagne de sensibilisation de la Journée mondiale 2016 favorise par ailleurs la réalisation des objectifs de développement durable adoptés en septembre dernier. L’une des cibles de ces derniers consiste à atteindre d’ici à 2030 un monde neutre en termes de dégradation des terres. C’est-à-dire un monde où la quantité des terres remises en état serait égale ou supérieure à celle des terres dégradées chaque année.

Pour de plus amples informations sur la Journée et les événements précédents : http://www.unccd.int/en/programmes/Event-and-campaigns/WDCD/Pages/default.aspx

Pour
des documents et des informations d’ordre général concernant la célébration de 2016 :
http://www.unccd.int/en/programmes/Event-and-campaigns/WDCD/wdcd2016/Pages/default.aspx

Personne à contacter pour la Journée mondiale de lutte contre la désertification : Yhori@unccd.int

Informations à l'intention des médias : wwischnewski@unccd.int

 

Quick access