Sign In

Messages

Message from Ms Irina Bokova, Director-General of UNESCO, on the occasion of World Day to Combat Desertification, 17 June 2013

Don’t let our future dry up

 

 We estimate between 100 to 200 million people live in arid and semi-arid areas with limited freshwater resources. By 2025, two-thirds of them will experience serious water stress – facing pressure from population growth, agricultural production, as well as rising salinity and pollution. The impact of climate change will increase water scarcity, increasing also the frequency of hydrological extremes. The poorest will be hit hardest, as obstacles to sustainable development harden. On this World Day to Combat Desertification, we must renew our commitment to supporting inclusive and sustainable solutions to managing water resources in dryland areas.
 

Water challenges are complex, so solutions must be equally multi-faceted. This calls for innovative thinking and for cooperation across the board, to preserve our ecosystems, to eradicate poverty and to advance social equity, including gender equality.
This is the core message of the United Nations International Year of Water Cooperation that UNESCO is leading, to promote deeper cooperation to tackle the rising demand for water access, allocation and services.

The Water and Development Information for Arid Lands, a Global Network (G-WADI), led by UNESCO’s International Hydrological Programme, shows our commitment to strengthen global capacity to manage the water resources of dryland areas. This builds on four regional networks in Asia, Africa, Latin America, and the Arab States, which promote international and regional cooperation in dryland areas, for stronger management of water resources and mitigation of water-related disasters.

In collaboration with Princeton University, UNESCO is leading an experimental drought monitoring and forecasting system for sub-Saharan Africa, to build capacity through technology and knowledge transfer. Given the impact of drought in Africa, largely dependent on rain-fed agriculture, this is a key step to make the most of water as a source of solidarity.
With the UN Convention to Combat Desertification, UNESCO is working in concrete ways to promote sustainable dryland management. This must start on the ground, with the inhabitants of these areas, who often belong to the poorest segments of society. Water is the common denominator of many challenges – in health, in farming and food security and in energy. It can be the common solution also –- but this requires commitment from us all, especially for those most affected by water scarcity. This is UNESCO’s pledge on World Day to Combat Desertification.

  - - -

Message de la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, à l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse, 17 juin 2013

Ne laissez pas notre avenir se tarir 

 

Nous estimons qu’entre 100 et 200 millions de personnes vivent dans des zones arides et semi-arides et disposent de ressources en eau douce limitées. D’ici à 2025, deux tiers d’entre elles seront exposées à un grave stress hydrique – face à la pression créée par la croissance démographique, la production agricole ainsi que l’augmentation de la salinité et de la pollution. L’impact du changement climatique va aggraver la pénurie d’eau et également augmenter la fréquence des phénomènes hydrologiques extrêmes. Les populations les plus pauvres seront les plus durement touchées, à mesure que se renforceront les obstacles au développement durable. En cette journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse, nous devons réaffirmer notre volonté de soutenir des solutions inclusives et durables à la gestion des ressources en eau dans les zones arides.
 
Les défis liés à l'eau sont complexes, et les solutions doivent être elles aussi multidimensionnelles. Cela nécessite une réflexion innovante et une coopération globale afin de préserver nos écosystèmes, d’éradiquer la pauvreté et d’avancer sur la voie de l'équité sociale – notamment de l'égalité entre les sexes.Tel est le message au cœur de l’Année internationale de la coopération dans le domaine de l'eau des Nations Unies, dont l’UNESCO est le chef de file – promouvoir une coopération plus étroite pour répondre à un accroissement de la demande d'accès, de répartition des ressources et de services d'approvisionnement.

 

Le Réseau mondial d'information sur l'eau et le développement dans les zones arides (G-WADI), dirigé par le Programme hydrologique international de l’UNESCO démontre notre volonté de renforcer la capacité mondiale à gérer les ressources en eau dans les régions arides. Cette action s’appuie sur quatre réseaux régionaux en Asie, en Afrique, en Amérique latine et dans les États arabes, lesquels favorisent la coopération internationale et régionale dans les zones arides pour une gestion plus performante des ressources en eau et une atténuation des effets des catastrophes liées à l’eau.

 

En collaboration avec l’Université de Princeton, l’UNESCO dirige un système expérimental de surveillance et de prévision des sécheresses destiné à l’Afrique subsaharienne, en vue de renforcer les capacités par le biais d’un transfert de savoir et de technologie. Compte tenu de l’impact des sécheresses en Afrique, largement dépendante d’une agriculture pluviale, il s’agit d’une étape majeure vers une exploitation de l’eau en tant que source de solidarité.

 

Avec la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification, l’UNESCO œuvre par des moyens concrets à promouvoir une gestion durable des zones arides. Cela doit commencer sur le terrain, avec les habitants de ces zones, qui appartiennent souvent aux groupes les plus défavorisés de la société. L'eau est le dénominateur commun de nombreux problèmes – dans la santé, l’agriculture, la sécurité alimentaire et l’énergie. Elle peut aussi être une solution commune, mais cela requiert un engagement de nous tous, en particulier en faveur de ceux qui sont les plus touchés par la pénurie d’eau. Telle est la promesse de l’UNESCO en cette Journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse.

 

Read the message in / Lire le message en :

 

 

 

Quick access

  • Prais
  • UNDDD
  • UNCCD Capacity Building Marketplace